EcoMig#2 – Sabra, ethnographie d’un marché

La deuxième rencontre EcoMig aura lieu le 13 octobre à 9h00 à la MSHS de Montpellier – site Saint Charles en Salle 002-Kouros.

Nous recevrons pour l’occasion Nicolas Puig (Anthropologue, IRD-URMIS) et Assaf Dahdah (Géographe, CNRS-ART Dev).

L’intervention d’Assaf Dahdah reviendra sur l’insertion, le développement et le fonctionnement du marché bangladais de Sabra au regard des enjeux liés à la migration internationale et à la marginalité à Beyrouth. L’analyse portera sur les rapports de pouvoir à travers des interactions ordinaires et la lutte des places entre les différents protagonistes en contexte marchand.

L’intervention de Nicolas Puig reviendra sur une enquête conduite avec Hoda Kassatly et Michel Tabet pour établir une ethnographie multimédia du marché de Sabra. Cette enquête décrit les différentes formes de présence, les interactions et les perceptions réciproques activées par les côtoiements dans l’espace-temps du marché et distingue différentes figures de la rencontre entre Arabes et migrants.

Crédit image : Hoda Kassatly

EcoMig#1 – Réseaux migratoires & réseaux marchands. Fripes, voitures & moukassarates

La première séance des rencontres EcoMig aura lieu le 25 février à 9h30 à la MSHS de Montpellier – site Saint Charles en Salle 002-Kouros.

Nous recevrons pour l’occasion Martin Rosenfeld (Anthropologue, ULB) et David Lagarde (Géographe, LISST) pour deux interventions discutées par Olivier Pliez (Géographe, ART-Dev).

L’intervention de David Lagarde sera intitulée Des circulations marchandes à l’exil familial vers la Jordanie. L’exemple des habitants de Deir Mqaren.

A travers l’analyse longitudinale des mobilités de colporteurs syriens vers la Jordanie, cette présentation entend souligner la capacité d’adaptation d’une communauté rurale soumise aux vicissitudes des crises géopolitiques qui ont frappé le Proche-Orient depuis le début des années 1950. Il s’agira ensuite d’interroger plus spécifiquement l’influence des circulations économiques transfrontalières antérieures au déclenchement du conflit en Syrie sur les logiques de fonctionnement des flux de réfugiés depuis 2011.

L’intervention de Martin Rosenfeld sera intitulée Économies de la récupération et filières transnationales en Afrique de l’Ouest.

En plaçant le focus sur les économies de la récupération, cette communication analyse le commerce de réexportation en Afrique de l’Ouest. Basé sur un travail ethnographique de plusieurs années au Bénin, la recherche analyse la dynamique du commerce transfrontalier avec le Nigeria ainsi que les réseaux transnationaux soutenant ces pratiques. En mobilisant des exemples issus du commerce de la fripe et des voitures d’occasion, c’est également à une plongée dans les enjeux spatiaux liés à ce commerce transfrontalier qu’invite cette communication.

Économies migratoires et circulations transnationales

Le carnet rend compte des travaux menés dans le cadre des rencontres EcoMig, conjointes aux UMR ART-Dev et IRCL (Montpellier). Pour chaque rencontre est publié un billet comprenant l’enregistrement des interventions et des discussions. Les rencontres régulières (tous les 2 mois) alimentent le Carnet qui est un espace d’accumulation de connaissances en sciences humaines et sociales sur les enjeux relatifs aux économies migratoires et aux circulations transnationales.