Les damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée

par Camille Schmoll


Séminaire EcoMig du laboratoire CNRS ART-Dev organisé en partenariat avec le Master MIM (Migrations Inter Méditerranéens) de l’Université Paul Valéry et le Master CCS (Cultures, Civilisations et Sociétés) de l’Université de Perpignan Via Domitia.

Animation et discussion :
Mathilde Pette (ART Dev / UPVD / Institut Convergences Migrations)


Longtemps, les femmes ont été absentes du grand récit des migrations. On les voyait plutôt, telles des Pénélope africaines, attendre leur époux, patientes et sédentaires. Il n’était pas question de celles qui émigraient seules. Elles sont pourtant nombreuses à quitter leur foyer et leurs proches, et à entreprendre la longue traversée du désert et de la Méditerranée.
Fondé sur une recherche au long cours, menée aux marges de l’Europe, en Italie et à Malte, ce livre est une enquête sur la trace des survivantes. Au fil des récits recueillis, il restitue leurs parcours, de déchirements en errance, de rencontres en opportunités. Entre persécutions, désir d’autonomie et envie d’ailleurs, les causes de leur départ sont loin d’être simples et linéaires.
Les Damnées de la mer offre ainsi une remarquable plongée dans leur vie quotidienne, dans des centres d’accueil où leur trajectoire est suspendue, dans l’attente d’une reconnaissance de cette Europe qui souvent les rejette. L’ennui et la marginalisation sont omniprésents. Mais ces femmes sont également résistantes et stratèges, à la recherche de lignes de fuite.
En restituant les multiples facettes de ces destinées, ce livre décline l’histoire des migrations en Méditerranée au féminin. Il refuse les clichés binaires qui opposent la migrante-victime à la migrante-héroïne pour adopter le point de vue de l’expérience des femmes : non sans tensions, l’autonomie qu’elles mettent à l’épreuve apparaît à la fois comme le support et l’horizon de leur projet migratoire.

Camille Schmoll est géographe, chercheuse à Géographie-Cités et à l’EHESS, fellow de l’Institut Convergences Migrations. Elle a notamment fondé le Groupe international d’experts sur les migrations (GIEM) avec Hélène Thiollet et Virginie Guiraudon. Elle a publié en 2020 Les damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée aux Editions La Découverte.
Elle mène notamment une réflexion sur l’invisibilité des femmes dans les parcours migratoires et dans le récit de ces parcours. Elle a mené une enquête en Italie et à Malte pour recueillir des récits et des expériences de ces femmes qu’elle cherche à replacer dans l’étude des faits migratoires.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Assaf Dahdah (6 octobre 2022). Les damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée. Entre business mondialisé et pratiques localisées. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/o0uw


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search